Partagez | 
 

 Jackie LeBeau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jackie LeBeau
avatar

Profil


5 messages.
Inscrit le 22/08/2015.

Carnet de bord.
Quartier d'habitation.: Ouest
Patronne de l'usine agro-alimentaire

 
MessageSujet: Jackie LeBeau Sam 22 Aoû - 17:16

[presentation][pentete prenom="Jackie" nom="LeBeau" img="http://image.noelshack.com/fichiers/2015/29/1436881163-cover.jpg" citation=""Qu'est qu'tu fous là toi ? Va bosser 'crédiou !""][pinfos prenom="Jacqueline" nom="LeBeau" nationalite="Américaine (Louisiane)" age="26" metier="Patronne d'une usine agro-alimentaire" groupe="Erotes"][pcaractere]- Bourrue, têtue, de faible éducation : Jackie a beau connaitre la courtoisie de base et avoir du respect pour ses employées, elle n'en est pas moins une tête dure, le genre qui parle peu, entre ses dents et soupire lourdement quand elle est déçue par vos réponses. Tout l'esprit cajun de ses parents qui agace autant qu'on l'apprécie, en somme. Aussi subtile et délicate qu'un taureau en rut, ne vous attendez pas à ce qu'elle vous sorte de belles phrases alambiquées, son vocabulaire ne comprend que ce qui lui est utile dans la vie de tous les jours, dont une collection impressionnante d'insultes et piques en tous genre.

- Forte, fière, indépendante : "C'bon m'dame, j'peux l'faire !", sa phrase préférée, surtout lorsqu'elle aurait réellement besoin d'aide d'ailleurs. L'idée d'être redevable envers quelqu'un lui hérisse le poil, elle préférera se taper le travail de deux personnes à elle seule et se coucher à trois heures du matin. Et le lendemain vous la verrez gambader dans ses champs, en râlant copieusement dès les premiers rayons du soleil.

- Généreuse, mais méfiante malgré tout : Le mot "générosité" a un sens particulier pour elle, brusquer une nouvelle recrue et lui asséner toutes les tâches les plus ingrates est généreux à ses yeux. Car cela revient à faire en sorte que son apprentissage soit mémorable et bref. Elle n'attend aucune reconnaissance, aucune attention en retour, elle se contente de faire ce qu'elle estime juste quitte à se faire mal voir. Petite, Jackie était aussi gentille que naïve, une adorable enfant dont les autres profitaient en toute indécence. À force de se faire avoir, elle a finalement compris que le monde n'était pas peuplé que de gens honnêtes et courageux comme ses parents et elle a appris à se préserver des personnalités toxiques. En brisant des mâchoires et des égos surdimensionnés.

- Bonne vivante, envahissante, indiscrète : Le travail c'est le travail, c'est sacré, mais une fois qu'il est terminé, il faut décompresser et Jackie ne fait rien à moitié. Elle mange comme quatre, boit tout autant, essaye sans cesse de nouvelles choses amusantes, bref, elle profite de son temps libre. Petit conseil pour votre santé : ne la provoquez jamais à un concours de boisson, non seulement vous vous réveillerez avec une gueule de bois de compétition, mais aussi avec les fesses rouges, poisseuses et la vague impression que vous avez oublié quelque chose d'important. Après une soirée bien arrosée, il lui arrive souvent de terminer chez n'importe qui et de se réveiller dans des endroits improbables. Après avoir pillé le frigo et flatté la propriétaire de frappes amicales qui n'ont rien à envier aux grands noms de la boxe, elle se servira généralement de cette dernière comme oreiller de fortune. Et le mieux, c'est que même totalement torchée, elle se rappelle de tout. Vous pouvez être sûre qu'à la moindre indiscrétion de votre part, toute l'île sera au courant dans les 48 heures.[/pcaractere][pphysique]Besoin d'aide pour ouvrir un bocal de cornichons ? Nul besoin de paniquer mesdames ! Super-Jackie viendra à votre rescousse et son poignet musculeux vaincra l'opercule récalcitrant en un éclair ! C'est qu'à force de courir toute la journée, les bras chargés de pleins paniers de pommes, Jackie est devenue une véritable force de la nature. Quand elle débarque dans un bar, toutes les montagnes de muscles tatouées s'écartent, effrayées à l'idée qu'elle leur propose un bras de fer et qu'elle leur brise les os. Heu, en fait ... C'est juste qu'elle est vraiment mauvaise perdante et qu'elle les frappe avec sa chaise quand elle perd, mais il ne faut pas le d- *SBAFF*

*Le corps du narrateur disparait dans les buissons, emporté par ce qui ressemble à une sorte d'ours avec un chapeau de cow-boy. Son stagiaire s'avance pour prendre le relais, un sourire béat illuminant son visage.*

Hum, hum ! Jackie a une carure carrure assez imposante du haut de son mètre quatre-vingt-deux et aime les habits en cuir, ce qui lui donne des allures de brute épaisse. Elle est particulièrement fière de son tatouage sur le haut de sa cuisse gauche, qui représente trois pommes rouges. C'est en quelque sorte son enbléme emblème, qu'elle nomme "Red delicious", c'est aussi son surnom dans l'intimité. Quelques taches de rousseur parsèment ses joues, juste sous ses yeux verts. Ses cheveux blonds aux mèches rebelles descendent jusqu'à sa poitrine, attachés juste avant leurs pointes, formant une sorte de petite queue de cheval au bout de ceux-ci. En parlant de sa poitrine, la nature l'a bien gâté de ce côté-là en l'affublant d'un 95E sans avoir besoin des miracles de la chirurgie ou d'un bidouillage génétique. Ce qui a été bidouillé génétiquement en revanche, c'est ce qu'il y a entre ses cuisses, un pénis, lui aussi d'une taille plus qu'honorable et pourvu d'un percing piercing sur le gland.

Jackie en grand !
Jackie en grand et à poil (image hentai)[/pphysique][phistoire]N'attends rien d'z'autres ma p'tiote, la vraie liberté c'est d'travailler dur pour soi et pour la communauté. On t'le rendra p'tet point va s'voir, mais t'en s'ra fière et tu d'vras rien à personne. Toute l'éducation de Jackie a reposé sur ce simple principe, sur cette sagesse populaire transmise depuis des générations. Ainsi, dès sa plus tendre enfance elle fut habituée à aider ses parents à la maison, à bien vivre avec peu. Ils n'avaient pas grand chose à part leur exploitation, mais cela leur suffisait. Enfin, cela suffisait à son père, sa mère était une citadine à l'origine et la vie au fin fond de la campagne l'ennuyait. Elle aimait sa fille et son mari, mais elle n'était tout simplement pas faite pour cette vie. Si bien qu'un jour l'inévitable arriva, le ton qui monte pour une broutille, jusqu'à ce que les cris s'arrêtent avec l'arrivée de la petite fille, réveillée par le bruit. Ce soir-là, la mère de Jacqueline a compris que cette vie n'était pas faite pour elle et qu'elle était en train de s'aigrir, de donner une mauvaise image d'elle-même à sa fille. Elle préféra divorcer et retourner vivre chez grand-mère quelque temps, une sage décision. Depuis ce jour Jackie vit seule avec son père, elle l'admire, l'imite, fait des concours de rots avec lui à table. C'est en grande partie grâce à cette relation privilégiée avec son père qu'elle deviendra ce qu'elle est aujourd'hui.

La maternelle, ça ne sert à rien, donc elle est rentrée à l'école un peu plus tard, pour apprendre des trucs utiles à l’école élémentaire. Et effectivement, elle y a appris des choses utiles. Passons les apprentissages les plus évidents, comme ceux de la lecture, de l'écriture et des mathématiques, pour aller directement aux enseignements plus personnels. Deux expériences sortent du lot : la découverte de la malhonnêteté et de l'exclusion. On essayait sans cesse de la pousser à faire des choix difficiles, comme participer à un harcèlement pour être invitée à la prochaine fête d’anniversaire où tout le monde sera. Hors de question ! Il suffisait que la petite fille imagine la réaction de son papa s'il l’apprenait pour qu'elle refuse immédiatement. Ses refus répétés ne plurent pas beaucoup à certains, qui commencèrent à lancer des rumeurs à son sujet et à l'observer pour repérer ses points faibles. À partir de là, il a suffi d'une bosse entre ses cuisses en cours d'éducation physique pour lancer la machine à exclusion. Au final, elle en tirera une grande leçon de vie : face à des idiots deux solutions, une répartie acérée pour briser l'égo, une droite bien placée pour briser la mâchoire.

C'est ici que s'arrêtèrent les études pour notre fermière en herbe, elle savait tout ce qu'elle avait besoin de savoir : lire, écrire, compter. Pour tout le reste, elle apprendra sur le tas avec papa. Ce dernier était intarissable sur les techniques pour planter, entretenir, récolter, stocker, transformer et la petite s'abreuvait sans modération du savoir de son paternel, plus admirative que jamais. Au fil des années, elle est devenue une véritable experte de tout ce qui se rapproche de près ou de loin des pommes. Ah que son père était fier d'elle, la digne héritière de son exploitation et de son savoir. Et elle ne comptait pas s'arrêter là, reprendre simplement l'exploitation sans y apporter sa contribution était impensable. Elle avait un grand projet, un projet fou, réunir tous les producteurs de fruits de Louisiane dans une grande coopérative à son nom. Quel meilleur hommage pourrait-elle rendre à son vieux père ? "Les fruits LeBeau, les meilleurs de tout les États-Unis", elle en rêvait. Jackie dépensa sans compter pour son rêve, investissant massivement dans le rachat de fermes et le développement de sa coopérative. Encore une fois cela ne plut pas à tout le monde, mais cette fois-ci, elle y était préparée et elle prit grand soin de se rendre indispensable. Rapidement, le simple fait d'exister en dehors de sa coopérative devint un handicap aux yeux des acheteurs, forçant les plus récalcitrants à rejoindre le mouvement pour écouler leur production. Et finalement, après plusieurs années d'efforts acharnés, notre jeune fermière fut au sommet de sa gloire en contrôlant 76% des fermes de la Louisiane ! Un tour de force qu'elle consacra dans un spot publicitaire tellement "endiablé" qu'il fit sans doute vendre + de sopalin que de pommes !

Toutefois, ce qui aurait dû être l’œuvre de sa vie vira bien vite au cauchemar. Son père tomba gravement malade, un cancer de la peau détecté trop tard et un empoisonnement à l'arsenic, respectivement dû à l'exposition au soleil et à l'emploi de pesticides. Au stade auquel il était arrivé les médecins ne pouvaient plus grand chose pour lui, à part soulager ses douleurs. Mais Jackie ne pouvait pas accepter que le père qu'elle admirait tant parte ainsi. Elle engagea des sommes déraisonnables dans de couteux traitements d'avant-garde, ils furent sans effet. Un beau jour, un médecin lui demanda de s'asseoir pour l'écouter, il n'eut pas besoin de parler pour que Jacqueline la bourrine éclate en sanglots. Ce fut la première et la dernière fois qu'elle pleura face à quelqu'un. Pour passer cette épreuve difficile, elle comptait faire ce qu'elle avait toujours fait dans de tels cas : travailler jusqu'à l'épuisement. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'elle prit connaissance de l'ampleur du désastre. Elle avait ruiné sa coopérative en dépensant sans compter pour soigner son père, ses employés, autrefois chaleureux, ne lui adressaient plus la parole et ses ennemis avaient profité de son état de faiblesse pour mener une vaste campagne de dénigrement. Dans d'autres circonstances, elle se serait battue comme une lionne pour sauver ce qui pouvait l'être, mais la mort de son père cumulée à l'opprobre qu'on lui jetait à la figure eurent raison d'elle. Comme absente, elle regarda son rêve se désagréger lentement, les fermes quittant la coopérative les unes après les autres. Jusqu'à ce qu'il ne reste rien.

Ruinée et endettée jusqu'au cou, virée comme une malpropre de la maison qui l'avait vue naitre et grandir, elle se retrouva à la rue. Lorsqu'elle reprit enfin ses esprits, il était bien trop tard, il n'y avait plus rien à sauver. En désespoir de cause, elle tenta de gagner le Mexique pour y repartir de zéro. L'autostop l'emmena ailleurs ...[/phistoire][phorsjeu pseudo="Patate" age="25" sexe="masculin" avatar="Applejack - My Little Pony" origine="Via le topsite "Top 50 H-Rpg"" suggestions="J'ai apprécié le contexte clair et bien écrit, d'avoir le sentiment que le staff sait exactement où il va. La sévérité à l'égard des membres les moins rigoureux n'est pas pour me déplaire non plus. J'essayerais de ne pas me faire taper sur les doigts.  :p

En ce qui concerne les suggestions, je n'en aurais que deux pour l'instant :

- Ne garder que les topsites qui arrivent les premiers sur Google. Voter régulièrement pour 5 topsites différents c'est fastidieux. #flemme

- J'ai eu l'impression d'être déconnecté très vite de la CB, 10 minutes si j'ai bien compté. Peut-être augmenter un peu le temps d’inactivité avant kick ?

Jolie CB d'ailleurs."][/presentation]

_________________


Dernière édition par Jackie LeBeau le Lun 24 Aoû - 0:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katya Bokariova
avatar

Profil


128 messages.
Inscrit le 13/07/2015.

Carnet de bord.
Quartier d'habitation.: Est
Mère porteuse

 
MessageSujet: Re: Jackie LeBeau Sam 22 Aoû - 22:54

Hey hey hey !

Je te souhaite officiellement la bienvenue o/
Tu as jusqu'au 5 septembre pour terminer ta fiche :3 (même si j'ai hâte de voir l'histoire *-*)

Bon courage, et si tu as des questions, n'hésite pas! ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jackie LeBeau
avatar

Profil


5 messages.
Inscrit le 22/08/2015.

Carnet de bord.
Quartier d'habitation.: Ouest
Patronne de l'usine agro-alimentaire

 
MessageSujet: Re: Jackie LeBeau Lun 24 Aoû - 0:20

Coucou et merci. o/

Fiche terminée ! ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katya Bokariova
avatar

Profil


128 messages.
Inscrit le 13/07/2015.

Carnet de bord.
Quartier d'habitation.: Est
Mère porteuse

 
MessageSujet: Re: Jackie LeBeau Lun 24 Aoû - 11:35

[blog][btexte titre="Validatioooon! ♥️"]Sans surprise, la fiche est validée ! o/
▬  Nous te proposons l'emploi de patronne de l'usine agro-alimentaire (nan, really?! Surprised) Ton personnage travaillera à l'ouest.
▬ N'oublie pas d'aller recenser ton avatar, demander un logement, et recenser ton métier ![/btexte][/blog]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Profil


messages.
Inscrit le .

 
MessageSujet: Re: Jackie LeBeau

Revenir en haut Aller en bas
 
Jackie LeBeau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Strip martial pour Jackie Chan...
» Remy Lebeau, aka Gambit
» liste partielle du futur gouvernement
» Les morts suspectes
» [Guy Kédia] Interviews de joueurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Girls : We run the world ! :: Gestion des personnages :: Fiches des personnages. :: Fiches validées.-

Nos coupins ! ♥